L’organisation Orbit, s’aligne avec l’ère du numérique.

Mutation numérique.

Tout le monde parle de la transformation numérique, mais beaucoup ont du mal à y parvenir. Dans leur livre “L’organisation Orbit”, Anne Schüller, conférencière et coach d’entreprise et Alex Steffen, formateur en leadership, décrivent une approche permettant aux entreprises de s’adapter à l’avenir numérique en neuf étapes.

 Afin d’assurer leur survie, les entreprises doivent s’adapter aux rapides changements technologiques, économiques et sociaux. Selon Schüller et Steffen, cette mutation ne concerne pas la numérisation en soi, mais les nouvelles idées commerciales rénovatrices qu’elle rend en charger de réalisation. Ceci amène à établir une structure appropriée, et une mise en place des clients au centre de tout cela.

Cependant, de nombreuses entreprises n’ont pas encore intériorisé ce phénomène et s’accrochent encore à un modèle organisationnel et commercial analogique. Des processus rigides font cependant obstacle à un haut niveau de dynamisme, comme cela est nécessaire aujourd’hui. La gestion descendante et les structures incrustées ont peu de chance contre les réseaux agiles. Les entreprises de la vieille école risquent d’échouer en raison de hiérarchies, de structures et de processus inefficaces.

L’organisation Orbit place le client au centre.

L’organisation Orbit est un modèle pour la transformation numérique des entreprises. Les besoins des clients sont au centre de cette démarche. Toutes les forces de l’entreprise sont regroupées autour d’eux comme dans des orbites concentriques. Les start-up qui placent les besoins des clients au centre de leurs activités en sont le modèle. Par-dessus tout, une orientation client inconditionnelle est importante. Ceux qui ne se soumettent pas à ce credo périront, estiment les auteurs.

Conseils pour les changements organisationnel.

Le modèle Orbit représente la transition d’une organisation d’entreprise pyramidale à une organisation circulaire tournée vers l’avenir. En neuf étapes, il montre la voie à suivre pour passer d’un monde du travail rogné par l’efficacité à une culture vivante de l’innovation, capable de s’adapter aux exigences de la nouvelle ère de manière adaptative, anticipative et agile. L’orientation client devient la tâche la plus importante de l’entreprise.

Le nouveau modèle est soutenu par la liberté des employés et la compétence sociale de la direction, ainsi que par une direction qui souhaite et soutient le changement. En outre, il est important de prêter une attention particulière à la création de sens dans l’entreprise.

Schüller et Steffen démontrent les effets positifs de leur modèle de manière compétente et axée sur la pratique, avec des idées nouvelles et de nombreux exemples, et fournissent ainsi un mode d’emploi pour les mesures de changement nécessaires.