Pourquoi faut-il penser à la cession de son entreprise dès sa création ?

cession actions sas

Considérée comme une source de valorisation de son patrimoine, la cession constitue un levier de croissance pour une entreprise. Il existe de nombreuses raisons qui poussent le dirigeant à procéder à cette opération. Par exemple, la volonté de changer d’activité, le départ à la retraite, etc. Dans tous les cas, il est important de penser à la cession de votre entreprise dès sa création.

Pourquoi est-il important de préparer en amont la cession d’une entreprise ?

L’entrepreneur doit se préparer à céder son entreprise dès la création de celle-ci. Une préparation au préalable permet de transmettre la société dans de bonnes conditions et d’identifier le bon repreneur. La transmission d’une entreprise prend deux formes. Si vous exercez votre activité par l’intermédiaire d’une société, la cession actions d’une SAS ou la cession d’une SARL prend généralement la forme d’une vente de fonds de commerce. Dans certains cas, elle peut prendre la forme d’une vente des actions. Pour un entrepreneur individuel, la forme de cette opération varie en fonction de son activité. Si l’entrepreneur n’anticipe pas la cession ou encore l’effectue trop tardivement, l’entreprise risque de perdre sa valeur. Cela rend la vente plus difficile, voire impossible. Au contraire, les actions engagées préalablement facilitent la cession et peuvent avoir une influence sur la pérennité de votre société. Pour réussir la transmission de votre société entreprise, il convient de suivre les étapes suivantes.

Réaliser un diagnostic sur la situation de l’entreprise

Il est essentiel d’effectuer un état des lieux de la société avant de la mettre officiellement en cession. Vous devez faire :

  • le diagnostic financier ;
  • le diagnostic des moyens de production ;
  • le diagnostic de l’activité ;
  • le diagnostic juridique et fiscal ;
  • le diagnostic humain ;
  • le diagnostic qse (qualité, service, environnement).

Cette étape permet de présenter au preneur l’état de votre société en transparence. De son côté, l’acheteur peut faire un audit complet sur la situation de votre entreprise avant de conclure l’achat. Vous devez donc dégager ses atouts ainsi que ses points faibles afin d’optimiser votre argumentaire lors de la négociation avec l’acquéreur. Vous devez établir un diagnostic par écrit. Il s’agit cependant d’un document important et confidentiel. Il convient donc de faire signer au preneur un accord de confidentialité afin de protéger toutes les informations sensibles incluses dans le document. Tout comme lors de la création entreprise, vous pouvez faire intervenir un professionnel pour réaliser l’état des lieux de votre société.

Faire une étude fiscale et préparer les éléments prévisionnels

Vous devez vous intéresser à la fiscalisation de la cession d’entreprise. Avant de conclure la vente, il faut connaître le montant de l’impôt sur le revenu à prévoir ainsi que celui des prélèvements sociaux. Pour mener à bien cette opération, il est prudent de consulter un avocat fiscaliste ou un expert-comptable. En effet, la fiscalité concernant la transmission d’une société, qu’elle soit son statut, par exemple, statut SARL, statut SAS, etc., est relativement complexe.

Pour assurer la pérennité de l’entreprise après la cession, il importe de préparer un business plan. Ce dernier permet de démontrer que vous cédez une société en bon état de marche présentant un bel avenir.

Préparer la communication à propos de la cession

La communication sur la cession est l’une des étapes les plus importantes dans cette démarche. Elle concerne la communication externe et la communication interne. Il est important d’informer les salariés à l’avance sur votre projet de cession. Ils doivent être au courant des processus en cours. Parfois, l’un de votre salarié se porte acquéreur de votre société. En ce qui concerne la communication extérieure, celle-ci permet de trouver vos acquéreurs potentiels. Vous pouvez, par exemple, discuter avec vos concurrents s’ils sont intéressés à ce projet. Il est aussi possible de diffuser cette information dans votre réseau professionnel ou encore rédiger votre annonce de transmission. Une autre option consiste à mandater un professionnel pour vous trouver un preneur.

Établir un bilan annuel et élaborer un dossier de présentation de votre société

Les acheteurs qui s’intéressent à la cession de votre société peuvent vous réclamer les derniers états financiers comme le compte de résultat et le bilan. Il convient donc de réaliser les comptes annuels rapidement. Ainsi, vous pourrez présenter les états récents à votre acquéreur. Vous pouvez également faire l’établissement des comptes intermédiaires.

Outre le bilan annuel, le Mémorandum d’information est aussi un élément précieux. Il sert à présenter votre société de manière attractive. Ce dossier regroupe toutes les informations issues du diagnostic, des éléments prévisionnels, etc. Il peut contenir des données confidentielles comme :

  • la présentation des dirigeants ;
  • la présentation des clients et des partenaires ;
  • les chiffres d’affaires ;
  • les moyens de production.

5 leviers pour améliorer votre logistique d’entreprise facilement !
Pourquoi la logistique est-elle si importante pour une entreprise ?